Ensemble, pour plus de sécurité et moins d’accidents

Diminuer de moitié le nombre de tués sur les routes belges d’ici 2020. Tel est l’objectif fixé en 2011 lors des Etats Généraux de la Sécurité Routière. Un objectif auquel je souscris pleinement en tant que Secrétaire d’Etat.

Les nouvelles sont bonnes ! D’une manière générale, les différents usagers de la route se sentent plus en sécurité que l’an dernier. Nous devons néanmoins continuer à nous investir quotidiennement dans l’amélioration de la sécurité routière. Les chiffres de cette Enquête Nationale d’INsécurité routière sont très explicites :

  • 1 personne sur 5 connaît quelqu’un dans son entourage direct qui a été impliqué dans un accident mortel sur la route.
  • En Belgique, 1 usager de la route sur 53 a été impliqué personnellement l’année passée dans un accident de la
  • route avec lésions corporelles.
  • 1 citoyen sur 9 a été impliqué, au cours des 12 derniers mois, dans un accident avec dégâts matériels.

Pour améliorer cette situation, la collaboration de chaque usager de la route est indispensable. L’Enquête nationale d’INsécurité routière s’emploie à rechercher les causes du sentiment d’INsécurité sur la route, mais demande aussi aux citoyens de citer leurs mesures préférées.

Ces propositions sont en effet une précieuse source d’inspiration pour l’élaboration de la politique de sécurité routière.

Melchior Wathelet, Secrétaire d’État à la Mobilité